FR
DE
EN

Pour sa 18e édition, le Festival de musique ancienne « La Folia » propose à son public une promenade méditative, un voyage mystique au gré des concerts. En effet, la programmation de cette année fait la part belle à la musique spirituelle, vocale et instrumentale, mais cela va bien au-delà. La musique nous transporte, nous transcende, nous exalte. Grâce à elle, nous vivons, à chaque concert, un condensé d’émotions intenses qui nous procure une sensation de bien-être et nous fait oublier, l’espace de quelques minutes, le monde extérieur. L’art du concert nous permet de vivre pleinement le moment présent, loin de tous nos problèmes. Un abri auditif, visuel et sensoriel clos, dans un lieu donné, à un instant donné. Un véritable massage de l’âme. Une extase baroque.

Laissons-nous donc faire, cheminons ensemble au doux son de ces fabuleux artistes, et découvrons le programme de cette 18e édition du Festival de musique ancienne « La Folia » : L’ensemble lausannois Albori Musicali (Jan Van Hoecke et Jovanka Marville) ouvrira le bal jeudi 17 mai avec de fabuleux concerti pour flûte à bec, violon ou clavecin de Vivaldi, Sammartini et Babell, puis l’ensemble dijonnais Les Traversées Baroques nous fera découvrir, vendredi 18 mai, la musique vocale religieuse et virtuose du compositeur polonais Kaspar Forster. Les deux concerts du samedi 19 mai mettront la voix féminine à l’honneur : le matin, la voix angélique de la soprano Barbara Zanichelli nous contera le paysage musical du Trecento florentin avec l’ensemble espagnol d’instruments médiévaux Tasto Solo; puis, le samedi soir, nous aurons l’immense chance d’accueillir dans l’église Saint-Nicolas de Rougemont la sublime soprano française Sandrine Piau avec Les – non moins célèbres – Paladins, sous la direction complice de Jérôme Correas, dans un programme opératique haendélien. Nous serons emportés par les airs virtuoses et succomberons aux prenantes lamentations avec le même bonheur. Le 20 mai, la talentueuse violoniste Hélène Schmitt nous interprétera un programme dominical idéal – les célèbres Sonates du Rosaire de Biber – avant que, lundi 21 mai en matinée, une joyeuse bande de clavecinistes français ne viennent nous donner une magnifique leçon d’improvisation. Enfin, nous terminerons notre envolée musicale ce même lundi dans l’après-midi avec les plus belles pièces sacrées de Rovetta, Legrenzi et Monteverdi par le jeune ensemble bâlois Concerto Scirocco.

Que tous les mécènes, sponsors, partenaires, amis, bénévoles, et bien sûr vous, fidèle public, soient ici chaleureusement remerciés, car sans eux – sans
vous ! – « La Folia » n'existerait tout simplement pas.

Jeudi 17 Mai – 20h

"Concertos Baroques"

ENSEMBLE ALBORI MUSICALI
Jan Van HOECKE flûte à bec
Liv HEYM violon baroque
Lucien PAGNON violon baroque
Emmanuel CARRON alto baroque
Esmé DE VRIES violoncelle baroque
Jovanka MARVILLE clavecin

William Babell (1689/90 – 1723)
Concerto pour flûte à bec en ré Majeur Allegro – Adagio – Allegro

Giuseppe Sammartini
Concerto pour flûte à bec en fa Majeur Allegro – [Siciliano] – Allegro assai
Concerto pour clavecin en fa Majeu Allegro – Andante – Allegro

Antonio Vivaldi (1678 – 1741)
L’Estro Armonico, op.3 no.8 en la mineur Allegro –Larghetto e spirituoso– Allegro
Concerto pour flûte et violon en ré Majeur Allegro – [Largo] – Allegro
Concerto en do mineur Allegro – Largo – Allegro molto

La chance de suivre l’évolution des musiciens que l’on aime et que l’on soutient : depuis leur récital inoubliable à la Folia en 2015, la claveciniste Jovanka Marville et le flûtiste Jan Van Hoecke ont souhaité construire un nouvel ensemble plus étoffé autour de leur belle complicité musicale. C’est ainsi qu’est né Albori Musicali en 2016. Nous sommes donc ravis et très fiers à Rougemont d’être parmi les premiers à les recevoir sous cette nouvelle formation, dans un programme alléchant de concerti pour flûte, violon ou clavecin de Vivaldi, Sammartini et Babell.

Vendredi 18 May – 19h30

"L’imagination foisonnante de Kaspar Förster" -
L’art de la virtuosité vocale

LES TRAVERSEES BAROQUES
Etienne MEYER direction
Anne MAGOUËT soprano
Paulin BÜNDGEN contreténor
Vincent BOUCHOT ténor
Renaud DELAIGUE basse
Stéphanie ERÖS violon baroque
Helena ZEMANOVA violon baroque
Judith PACQUIER cornet à bouquin
Liselotte EMERY cornet à bouquin
Ronald MARTIN viole de gambe
Nora ROLL viola da gamb
Laurent STEWART orgue positif et clavecin

Kaspar Förster (1616-1673)
Confitebor tibi Domine (psaume) Jesu Dulcis Memoria (hymne) Sonata No. 2 à 3 O Bone Jesu Sonate n°3 à 3 Benedicam Dominum (psaume) Sonate anonyme à deux cornettini Credo quod redemptor Beatus Vir qui timet Domine (psaume)

L’ensemble dijonnais, spécialisé dans la redécouverte de répertoires oubliés, offre une nouvelle jeunesse au compositeur de génie Kaspar Förster, polonais mais sous forte influence italienne. La virtuosité étonnante de ses compositions, tant pour les voix que pour les instruments, était inspirée par les capacités exceptionnelles des musiciens de son entourage, à commencer par sa propre voix de basse profonde très étendu. Les Traversées Baroques viendront donc avec la crème de la crème (mais pas de Gruyères...) pour nous faire découvrir cette musique tout simplement décoiffante.

Samedi 19 Mai – 11h

"Il Paradiso" -
Landini et ses contemporains du Trecento florentin

ENSEMBLE TASTO SOLO
Barbara ZANICHELLI soprano
Pau MARCOS vièle à archet
Guillermo PEREZ organetto et direction

Compositions vocales et instrumentales de Landini et ses contemporains

Chaque prestation de l'ensemble Tasto Solo est un plaisir double : l’occasion pour les oreilles de découvrir les répertoires peu connus des XIVe et XVe siècles, et la chance pour les yeux d’admirer de rares instruments gothiques à clavier, comme l’organetto. Guillermo Perez et ses complices reviendront pour la deuxième fois à Rougemont, dans un répertoire italien dédié, entre autres, au compositeur Francesco Landini, véritable star du XIVe siècle, et à la poésie florentine de Pétrarque.

Samedi 19 mai – 19h30

"Héroïnes" -
Les plus beaux airs dramatiques de Haendel

Sandrine PIAU soprano
LES PALADINS
Jérôme CORREAS direction et clavecin
Juliette ROUMAILHAC violon
Jonathan NUBEL violon
Clara MUHLETHALER alto
Nicolas CRNJANSKI viloncelle
Franck RATAJCZYK contrebasse
Charles-Edouard FANTIN guitare et théorbe

Georg Friedrich Handel (1685-1759)
Giulio Cesare: aria for Cleopatra: "Non disperar, chi sa"
Alcina: aria for Alcina: "Ah! Mio cor"
Giulio Cesare: aria for Cleopatra: "Piangero la sorte mia"
Suite: "Rodrigo":Overture, gigue, saraband, matelot miminuet
Ariodante: Overture, march
Alcina: air de Morgana : “Tornami a vagheggiar”
Alcina: recitative and aria for Alcina: "Ah! Ruggiero crudel... Ombre pallide"

Depuis leur rencontre au Conservatoire de Paris et leurs débuts avec William Christie, Sandrine Piau et Jérôme Correas ont vécu bon nombre d'aventures musicales aux quatre coins du monde. Avec Les Paladins, une collaboration d'une dizaine d'années les amène à explorer, au disque et au concert, les répertoires de la musique française et italienne. Après Cavalli, Vivaldi et Rameau, ils s'intéressent aujourd'hui aux héroïnes “sombres” de Haendel, celles dont la vision de l'amour, modifiée par l'expérience de la vie, n'est plus idéalisée. Grande spécialiste de la musique haendelienne, Sandrine Piau usera de tout son talent - une technique vocale hors pair alliée à une expressivité exacerbée - pour rendre grâce à ce compositeur de génie. La promesse d’une soirée inoubliable.

Dimanche 20 Mai – 19h30

“Ferveur de rose” -
Les Sonates du Rosaire de Biber

ENSEMBLE LUCERAM
Hélène SCHMITT violon
Massimo MOSCARDO théorbe
Francisco MANALICH Viole de gambe
François GUERRIER clavecin et orgue

Heinrich Ignaz Franz Biber (1644-1704)
Première sonate en ré mineur, dite "l’Annonciation" - Quatrième sonate en ré mineur, dite "La présentation au Temple"

Johann Jakob Froberger (1616 -1667)
Lamentation faite sur la mort très douloureuse de Sa Majesté Impériale, Ferdinand le troisième, pour clavecin seul

Giovanni Girolamo Kapsberger (um 1580-1651)
Toccata (Primo libro d'intavolatura di liuto)

Heinrich Ignaz Franz Biber
Quatorzième sonate en ré majeur, dite "l’Assomption" - Seizième et dernière pièce qui clôt le recueil, dite "l’Ange gardien" en sol mineur pour violon seul sans basse - Quinzième sonate en do majeur, dite "Le couronnement de la Vierge" - Sixième sonate en do mineur, dite "L’Agonie au jardin des oliviers" - Dixième sonate en sol mineur, dite "La Crucifixion"

La grande violoniste française Hélène Schmitt nous régalera du programme de son dixième disque : Les Sonates du Rosaire de Biber, l’un des véritables chefs-d’œuvre violonistiques du XVIIe siècle. Fait rare pour la musique instrumentale de cette époque, ces sonates sont composées à partir de textes liturgiques sur la vie de Jésus et Marie, et ont été volontairement enveloppées de mystère par le compositeur. Ainsi, sous les doigts de magicienne d’Hélène Schmitt accompagnée par les musiciens de Luceram, Biber nous transportera dans une méditation mystique dépassant les murs de la belle église Saint-Nicolas de Rougemont.

Lundi 21 Mai – 11h

"Une bande de clavecins"

Freddy EICHELBERGER clavecin
Pierre GALLON clavecin
Yoann MOULIN clavecin

Improvisation à 3 clavecins

Il est impossible de rassembler trois clavecinistes sans qu’ils improvisent ! La Renaissance nous laisse en la matière de nombreux trésors. Passamezzo, Romanesca, Follia, Passacaglia, Ciaccona sont de précieux canevas propices à l’improvisation tout comme le sont les Grounds anglais ou bien les chansons célèbres de l’époque telle « Une jeune fillette ». A la manière d’un consort de violes ou flûtes, c’est cet inlassable dialogue des instruments, ce jeu d’écoutes et de réponses, cette émulation entre les musiciens que Freddy Eichelberger, Pierre Gallon et Yoann Moulin souhaitent partager avec le public.

Lundi 21 Mai – 16h

"I Tre Maestri"

ENSEMBLE CONCERTO SCIROCCO
Alice BORCIANI soprano
Riccardo PISANI ténor
Sonoko ASABUKI violon
Pietro MODESTI cornet à bouquin
Claire MCINTYRE sacqueboute
Nathaniel WOOD sacqueboute
Luca BANDINI violone
Eriko WAKITA orgue
Giulia GENINI doulciane, flûtes à bec et direction

Giovanni Rovetta (1596-1668)
Canzon IV a 4- Ave Regina coelorum Canzon Seconda a 3 Beatus Vir Cantate Domino

Giovanni Legrenzi (1626-1690)
Salve, Regina Canzon La Cornara

Giovanni Rovetta
Canzon III a 4 Nulla scientia melior est illa

Claudio Monteverdi (1567-1643)
Confitebor

Giovanni Legrenzi
Sonata “La Pezzoli” Regina coeli laetare

Pour clore cette édition 2018, nous recevrons le jeune ensemble bâlois Concerto Scirocco. Spécialisés dans la musique pour instruments à vent de l’époque baroque, tels le cornet à bouquin, la doulciane ou la sacqueboute, ses membres nous dévoileront leur capacité à dialoguer avec la voix humaine, à travers la musique sacrée de trois grands maîtres italiens en la matière : Rovetta, Legrenzi et Monteverdi. Ce concert sera également l’occasion de découvrir le timbre rare du ténor Riccardo Pisani et surtout de réentendre l’une des voix chéries de La Folia : celle de la délicieuse soprano italienne Alice Borciani.

Acheter des billets

Pour commander des billets, vous pouvez soit remplir le formulaire en ligne, soit nous contacter directement.

Festival La Folia
Office du Tourisme
Case postale
CH-1659 Rougemont (Suisse)

T +41 26 925 11 62
F +41 26 925 11 67
E

 

© 2018 Festival La Folia